Correch Fabien
59 rue de Ponthieu
Arcade des Champs Élysées
75008 Paris
N°TVA : 50479244162

L'automne expliqué par Daria

06/10/2016

L’Ayurveda et l’alimentation en automne

L’automne – la saison du déficit et des changements

 

Quand la température de l’air commence à baisser, notre organisme déploie ses forces pour se protéger de la perte de chaleur. Les aliments chauds et nourrissants, particulièrement les soupes commencent à redevenir intéressants dans les repas. Elles compensent le déficit qui apparaît dans les tissus et rendent plus épaisse la couche de graisse sous-cutanée, empêchant la pénétration du froid dans le corps.

Dans l’Ayurveda la saison de l’automne est liée à Vata, énergie vitale composée des éléments Air et Ether, qui a les qualités semblables avec cette période (sec, erratique, dispersant, rugueux, froid, léger). Vata est donc naturellement augmenté en automne et risque d’être perturbé si nous ne changeons pas nos habitudes.

Il faudra mettre dans son assiette les aliments avec les qualités opposées à Vata qui seront nourrissants, denses, doux, chauds et solides. Ces qualités sont attribuées à l’énergie de Kapha (la terre et l’eau) et Pitta (le feu et l’eau).

Dans l’Ayurveda les produits nourrissants sont des produits qui fabriquent « ojas » (en sanscrit « la vitalité, force corporelle») – la notion étroitement reliée à l’immunité. En automne ils incluent les légumes - racines (p. ex : la carottes ou la betterave), le potiron ou potimarron, ainsi que le beurre clarifié (le ghee) et les amandes.  

La régénération de la peau

Avez-vous remarqué qu’en automne la peau perd souvent son lustre ? Plus la température de l’air baisse, plus les vaisseaux sanguines se rétrécissent ayant de l’influence négative sur l’état du peau

.

Tandis que la température à l’extérieur baisse, notre corps se protège de la perte de chaleur aux dépens des afflux sanguin vers les extrémités (pieds, mains, oreilles) et la peau. On peut apercevoir le même processus avec les arbres : avec le temps frais ils transfèrent toutes leurs sèves vers les racines alors que les feuilles se sèchent et tombent. La réduction d’afflux sanguin dessèche la peau, la rend terne et sans lustre. La stimulation du derme avec le massage corporel et les huiles nourrissantes est l’un des meilleurs moyens de lutter contre la sécheresse de peau en automne.

Les muscles et l’intestin

Au contraire de l’éveil printanier de l’organisme, à partir de la fin septembre l’affaiblissement de l’afflux sanguin aboutit à la fatigue plus rapide des muscles. La diminution de la durée de jours fait que nous sommes moins stimulés par des activités extérieures et les phases de repos prendre plus d’importances pour notre organisme.

Avec la diminution de température de l’air et le ralentissement de la circulation sanguine, les muscles des organes deviennent moins toniques et plus lents, y compris le gros intestin. Le gros intestin est un organe très sensible au stress, il se fatigue et s’use très vite en automne.

Problèmes digestifs

Le processus appelé la diurèse froide arrive souvent en automne, entraînant la perte importante de liquide par l’organisme. La diurèse froide est une réaction au rétrécissement des vaisseaux sanguins et augmentation de la tension artérielle.  Les reins libèrent l’organisme de pression interne par l’évacuation renforcée de liquides de l’organisme par l’urine. Les aliments ayant le goût acide permettent l’équilibre acido-basique, alors que les aliments salés contribuent à la rétention d’humidité dans l’organisme. Autre notion, les personnes du type Vata doivent éviter les aliments secs en automne.

Les pieds froids et les chaussettes chaudes

Certaines personnes ont les pieds toujours froids même avec deux paires de chaussettes. Cela est dû au fait que l’organisme n’a pas assez de forces pour maintenir la chaleur intérieure et réchauffer les orteils.

Dans un sens d’efficacité, un pull permettra mieux au corps de retenir la chaleur qu’une deuxième paire de chaussettes, mise sur des pieds froids.

De plus, le massage quotidien à l’huile le matin avant de prendre la douche enveloppe le corps, empêche l’évaporation excessive du liquide de sa surface et évite la perte de chaleur. Le massage à l’huile aide corps à garder la chaleur.

Mais si malgré tout le froid a pénétré le corps, le seul moyen de rétablir la circulation sanguine est d’apporter de la chaleur par un bain de vapeur ou une douche chaude. Une pincée de curcuma dans les plats maintiendra la force de circulation sanguine et un bout de citron amer dans le thé le matin contribuera au bon fonctionnement des glandes sudoripares et de l’estomac.

 

L’inspiration, les émotions et l’intellect

L’automne est un moment d’inspiration pour de nouvelles idées. Le retrait du sang des extrémités contribue à son afflux vers le cerveau.

Le vent, les changements brusques des températures, l’ambiance sociale de reprises de rythme accéléré provoque l’augmentation du stress en cette période de l’année.

Selon Ayurveda, la préservation de notre système nerveux est notre outil principal dans le maintien du système immunitaire et est la clef pour une bonne santé.

En Ayurveda, la plante la plus importante pour enlever l’anxiété du type Vata est Ashwaghanda. Quant au Chyawanprash, il vous aidera à renforcer votre système immunitaire.

La routine et la stabilité

Les repas irréguliers, le fait de se coucher tard provoquent du stress et l’avitaminose. L’activité excessive ou l’absence de routine dans la journée en octobre pourront amener au disfonctionnement du système immunitaire dans la période des grippes qui commencent souvent en novembre. Au contraire, la relaxation systématique et le repos libèrent l’énergie pour préparer l’organisme l’hiver.

 

Les aliments, les recettes nourrissantes et les plantes médicinales pour l’automne

Avec l’arrivée du froid, le sang part de la surface de la peau et se dirige vers l’intérieur du corps. L’une des raisons de ce processus est l’afflux du sang vers l’estomac et l’augmentation du besoin nutritionnel de l’organisme. Cela se traduit par  l’envie  d’aliments lourds, des féculents comme par exemple les pommes de terre. L’appétit et la digestion augmentent, car l’organisme essaie de renforcer la couche de graisse sous-cutanée et de se protéger contre le froid. Les aliments chauds, légèrement gras et lourds contribuent à la production d’ojas et renforcent le système des défenses immunitaires.

Les aliments pour renforcer l’organisme en automne :

  • Les citrons
  • Le miso (la pâte de soja fermentée)
  • Les pommes au four
  • Le ghee (le beurre clarifié)
  • Le potiron
  • Les patates douces
  • La betterave
  • Les amandes

 

 

Les exemples des plats d’automne

 

 

  • Les patates douces avec la noix de muscade, de la cannelle, du gingembre et des graines de moutarde
  • Le cidre de pomme épicé
  • La soupe de potiron à la muscade avec du fenouil, du gingembre et de l’ail

 

Retour à la liste des actualités
Top